Petite Histoire de Saint-Pie

Petite Histoire de Saint-Pie

La paroisse de Saint-Pie est comprise dans le territoire des seigneuries de Mondelet, Yamaska, Dessaules et Debartzch.

La paroisse fut érigée canoniquement en 1828 et civilement en 1835, sous le nom de Saint-Pie.

C’est en 1795 qu’un dénommé Beauregard s’enfonça dans la forêt pour se rendre au rapide du village actuel de Saint-Pie et y établir un moulin à scie. Il fut rejoint par des colons dont on retrouve la trace en 1803 : Antoine Lucier, J.-B. Denonville et Louis Drolet.

Vers 1832, l’américain George W. Bridgeman, apparut à l’actuel Émileville. Il acheta le pouvoir d’eau et se mit à l’exploiter en construisant de vastes tanneries et une scierie. Les industries ainsi mises sur pied firent prendre au village naissant de l’actuel Émileville, un essor considérable, si bien qu’en 1846, on comptait plus de cinquante maisons. L’américain A. Simpson fit l’acquisition des biens de Bridgeman. Simpson fut un grand bâtisseur. Les successeurs de Simpson furent les frères Euclide et Amédée Roy.

À partir de 1867, le village actuel avait déjà une certaine importance. On y retrouvait un moulin à scie, un autre à farine et une trentaine de maisons habitées. Il portait le nom de ‘’Village Bistodeau’’ nommé d’après Monsieur Joseph Bistodeau, riche marchand de Saint-Hyacinthe et propriétaire important de vastes domaines à Saint- Pie, qui avait donné à la Paroisse les terrains pour la construction de l’église.

En 1855, la municipalité de la Paroisse a été créée. Il faudra attendre jusqu’en 1904 pour voir le Village actuel érigé en municipalité séparée de la Paroisse Saint- Pie.

Les plus anciennes familles de Saint-Pie ont pour nom : Benoit, Beaudry, Beauregard, Blais, Bousquet, Plamondon, Charron, Chicoine, Cordeau, Despars, Grisé, Lussier, Ménard, Normandin, Morin, Pontbriand, Roy, St-Pierre, Tétreault, Théberge.

Saint-Pie est souvent nommé Saint-Pie-de-Bagot, marquant l’inclusion du territoire dans l’ancien comté de ce nom, lequel rappelle Sir Charles Bagot, gouverneur en chef du Canada-Uni, de 1841 à 1843. La municipalité est parcourue à l’ouest par la rivière Noire qui devient la Yamaska en arrivant à Saint-Hyacinthe. Ses citoyens sont fortement attachés à leur coin de pays et ont adopté le gentilé ‘’Saint-Pien’’.

Parmi les institutions et les événements faisant partie de leur mémoire collective, notons : la manufacture de chaussures, l’usine de fabrication d’instruments de ferme, la piste d’accélération Sanair, le pensionnat Présentation-de-Marie, l’École et l’Amicale Sacré-Cœur, le Carnaval d’hiver.

Aujourd’hui c’est l’industrie du meuble qui fait connaître Saint-Pie au-delà des frontières du pays. Dans ce domaine, avec Groupe Lacasse et Groupe Dutailier en tête de liste, de multiples entreprises progressent à un rythme surprenant.

La région compte des terres agricoles très fertiles. Solide est le sentiment d’appartenance et rayonnante l’harmonie qui règne dans ce territoire où se côtoient agriculteurs, industriels, ouvriers spécialisés et gens de toutes professions !

Ville de Saint-Pie 2020 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Web - iClic.com